SCUM-vaisselle    

Extrait du SCUM Manifesto, écrit en 1967 par Valérie Solanas:


"Le mâle est un accident biologique ; le gène Y (mâle) n'est qu'un gène X (femelle) incomplet, une série incomplète de chromosomes. En d'autres termes, l'homme est une femme manquée, une fausse couche ambulante, un avorton congénital.
Être homme c'est avoir quelque chose en moins,
c'est avoir une sensibilité limitée. La virilité est une déficience organique, et les hommes sont des êtres affectivement infirmes. L'homme est complètement égocentrique, prisonnier de lui-même, incapable de partager, ou de s'identifier à d'autres ; inapte à l'amour, à l'amitié, à l'affection, la tendresse. [...] Il ne s'intéresse qu'à ses petites sensations physiques.
Il n'est qu'un mort-vivant, un tas insensible, et pour ce qui est du plaisir et du bonheur, il ne sait ni en donner ni en recevoir.
Au mieux de sa forme, il ne fait que distiller l'ennui,
il n'est qu'une bavure sans conséquence, puisque seuls ont du charme ceux qui savent s'absorber dans les autres. Emprisonné dans cette zone crépusculaire qui s'étend des singes aux humains, il est encore beaucoup plus défavorisé que les singes parce que, au contraire d'eux, il présente tout un éventail de sentiments négatifs – haine, jalousie, mépris, dégoût, culpabilité, honte, blâme, doute – pis encore, il est pleinement conscient de ce qu'il est et de ce qu'il n'est pas."

 
  Projet exposé à l'occasion de l'exposition "C'est pas mon genre!" lors de la Biennale de design de Saint Etienne 2013 et au Musée des Arts décoratifs de Frankfurt 2012.